Quelle valeur nutritive pour la pomme de terre ?

Parmi les fruits et légumes, la pomme de terre garde une bonne place dans notre alimentation. Historiquement, elle a même remplacé le pain il y a quelques années comme plat principal des Françaises et Français. La raison principale de cet engouement pour ce tubercule vient principalement de sa facilité à être cuisiné mais aussi de ses qualités intrinsèques en matière de nutrition. Zoom sur ce que la pomme de terre apporte à notre corps et notre bien-être.

La valeur nutritionnelle d’une pomme de terre

Attention, il peut y avoir quelques déclinaisons en fonction des variétés que l’on trouve. Nous nous basons ici sur quelques éléments généraux qui ne traduisent pas nécessairement la richesse des variétés de pommes de terre que pourraient proposer par exemple un producteur comme JB Bernard. Toutefois, on retrouve toujours dans ce merveilleux légume des glucides, pour environ 20%, des protéines et des lipides.

Par nature, le glucide principal des pommes de terre est l’amidon avec une valeur d’environ 14,5% du tubercule. Cela crée ainsi une richesse en glucides complexes tout à fait originale dans le monde des fruits et légumes. Par ailleurs, des sucres simples comme le saccharose, le glucose et le fructose peuvent être présents en faible quantité. Leur concentration peut d’ailleurs augmenter lorsque l’on met en place un plus long stockage des pommes de terre (avec pour effet notamment la germination).

Les protéines font de la pomme de terre l’un des aliments de base de beaucoup de régimes végétariens. Toutefois, elles sont peu élevées puisqu’elles ne font que 2%. Ces protéines sont sous la forme de globulines que l’on dit tubérines pour l’essentiel. Une autre partie est composée d’albumines dites tubérinines.

Les lipides sont quant à eux présents de manière négligeable dans une pomme de terre. La valeur calorique du tubercule reste modeste. En matière de valeur énergétique, 100 grammes de pommes de terre apportent environ 400 kJ et on peut donc dire qu’il faut plus de pommes de terre pour avoir un apport énergétique que de céréales crues ou cuites.

L’apport des fibres avec la pomme de terre

L’essentiel des fibres qu’apporte une pomme de terre se trouvent dans la peau du tubercule. Cela représente environ 2% du légume et cela est réparti de manière égale de cellulose et d’hémicellulose d’une part et de pectines d’autre part. Pour ce qui concerne les minéraux, cela dépend essentiellement du sol où les pommes de terre ont poussé, mais on retrouve du calcium et du phosphore, du potassium en grande quantité jouant sur la contraction musculaire, du magnésium et du fer en faible quantité. C’est sur le magnésium que le produit est intéressant parce qu’il couvre environ 20% des besoins journaliers d’un adulte.

Les vitamines, quant à elles ne sont pas particulièrement concentrées sous la peau, mais plutôt dans une périphérie élargie du tubercule. Il s’agit donc d’éplucher modérément ses pommes de terre pour en bénéficier. On retrouve ainsi de la vitamine B1 lorsque la pomme de terre est cuite, correspondant à environ 25% des besoins adultes pour 100 grammes. On trouve également de la vitamine B- et de la vitamine C couvrant pour 100 grammes 25% des besoins quotidiens d’un adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *